Foire aux questions – préparation aux oraux

Qu’est-ce qui vous semble important dans le cadre de votre accompagnement ?

Il  m’est primordial de tout mettre en œuvre pour permettre la réussite de la personne accompagnée.

Pour cela je l’amène à définir clairement son projet.

Je l’amène à identifier ce qu’elle sait déjà faire et ce qu’elle a besoin d’apprendre.

Je l’amène à être au clair avec ce que le jury ou le recruteur attend d’elle.

Je l’amène à se responsabiliser.

Comment vous y prenez-vous ?

Lors du premier rendez-vous, nous définissons ensemble l’épreuve (je m’appuie sur les travaux de Jacques Salomé) selon 3 dimensions (la dimension fonctionnelle, la dimension interpersonnelle et la dimension intra personnelle).

Le temps de travail (2 heures pour le premier rendez-vous) est collaboratif : nous construisons ensemble.

Je fais des apports (comment fonctionne le cerveau ? Qu’est-ce que les émotions ? Le triangle dramatique…)

J’amène la personne à se mettre au clair avec son projet et ses appuis.

Lors de la ou des rencontres suivantes, je mets en place des oraux blancs dans les conditions exactes de l’épreuve réelle. Je joue le rôle du jury puis nous débriefons en nous appuyant sur une grille d’évaluation. Je cible ce qui fait obstacle à une meilleure prestation puis propose des outils pour progresser.

Qu’est-ce qui vous a amenée à proposer cet accompagnement ?

J’ai toujours été passionnée par l’acte d’apprendre. Parler s’apprend : argumenter (et non justifier), expliciter (et non expliquer) sont des capacités que chacun peut construire. Je fais le pari que chacun peut réussir un oral à la condition de s’entraîner, de dépasser des peurs, des blocages, des croyances et de construire un savoir s’exprimer en public.

Combien de séances sont nécessaires ?

1 séance de 2 heures peut suffire et nous pouvons envisager que les séances suivantes soient utiles pour s’entraîner. L’entraînement, dans les conditions réelles de l’épreuve et le dépassement d’obstacles de séances en séances peuvent être au service de progrès considérables.

C’est la personne qui est accompagnée qui sait ce dont elle a besoin.

Cet accompagnement est-il toujours individuel ?

L’accompagnement peut s’effectuer en groupe. Dans ce cas, nous établissons un calendrier afin que chacun puisse présenter au moins une fois un oral blanc. Dans ce cadre, je place la bienveillance et le non-jugement du groupe qui est contenant et met en place un fonctionnement qui permet à chacun d’apprendre.

Comment se passe l’accompagnement en groupe ?

Lors du premier rendez-vous, nous établissons une grille d’évaluation ensemble en nous appuyant sur les 3 dimensions de l’épreuve. Ensuite, j’organise des oraux blancs : pendant qu’une personne est candidate, les autres sont soit membres du jury avec moi, soit observateurs. Chacun écoute, analyse, apprend. A l’issue de l’épreuve blanche, nous débriefons ensemble et construisons afin que chacun progresse.

Je prends du temps pour synthétiser et proposer des pistes, des outils pour que chacun progresse.

Et dans le cadre d’une VAE, comment accompagnez-vous la personne ?

Dans un premier temps, j’amène la personne à se mettre au clair avec son projet (pourquoi cette VAE ?) et à prendre conscience des enjeux liés à cette démarche (changement, stress…).

Je lui permets ensuite de décrire de façon détaillée sa pratique professionnelle et son parcours.

Je l’amène à définir ses compétences professionnelles en lien avec celles du diplôme visé.

Je l’accompagne dans la rédaction des documents écrits puis dans la préparation à l’épreuve orale.

Je prends en compte la personne telle qu’elle est et l’aide à dépasser les obstacles quels qu’ils soient (émotions, difficultés d’écriture, difficultés à s’exprimer à l’oral…).

Pouvez-vous préciser votre périmètre d’intervention ?

Je peux travailler à distance par téléphone ou par Skype pour un accompagnement individuel.

Je peux me déplacer pour intervenir dans des structures (écoles ou entreprises).